Retour de cours | La ligne no 2

 

2e partie

(voir également l’article du 12 mars 2018)

Au programme de notre prochaine rencontre InsertYou

Ce que le persil a encore à nous apprendre
S’approprier un nouveau signe plastique
Timide hommage à mon artiste préféré

Exercice #1
> Débattre sur ce qu’est une ligne

Réflexion #1
Une ligne c’est
> un trait continu de faible épaisseur
> une séparation, une frontière
> une silhouette, le pourtour d’un objet, la limite d’une surface.

entrer en ligne de compte – franchir la ligne – lire entre les lignes – monter en ligne – lire les lignes de la main – offrir une aide en ligne – faire bouger les lignes – dans les grandes lignes – mordre la ligne – avoir une ligne de conduite – rectifier la ligne

 

Exercice #2
> Rechercher des lignes dans notre environnement immédiat (ici l’atelier), les décrire

Etude des signes plastiques : la ligne

Etude des signes plastiques : la ligne    Etude des signes plastiques : la ligne  Etude des signes plastiques : la ligne  Etude des signes plastiques : la ligne

Réflexion #2 
> Les lignes géométriques simples, en particulier la ligne droite, sont caractéristiques des constructions humaines.
> La nature se construit davantage avec des courbes complexes. 

 

Exercice #3
> Choisir dans un ancien exercice sur la ligne un ou plusieurs éléments
> Les répéter et les composer afin d’obtenir une impression d’ « échantillon de tissu ».

Etude des signes plastiques : la ligne    Etude des signes plastiques : la ligne

Réflexion #3
La répétition d’éléments, quelle que soit la qualité esthétique de ceux-ci, est un facteur esthétisant. 

 

 

Exercice #4
Recherche de lignes dans les tissus et la couture

Etude des signes plastiques : la ligne    Etude des signes plastiques : la ligne       Etude des signes plastiques : la ligne

Réflexion #4
> Emma est venue au 2e cours sur la ligne habillée d’un manteau au graphisme linéaire particulièrement efficace ! 
> Le vêtement est une exploitation généralement commerciale (parfois artistique) des effets et émotions que procurent les arts plastiques, visuels et cinétiques. Les créateurs exploitent la 2e dimension (couleurs et motifs des tissus), la 3e dimension (forme/coupe du vêtement, forme de notre propre corps qui porte le vêtement) et de l’effet cinétique (mouvements des tissus, des corps en déplacement).

A noter :  l’utilisation abondante du mot « ligne » quand on parle de l’esthétique des corps ou de la mode

Soigner sa ligne

Une ligne svelte

Garder la ligne

Créer une ligne de vêtements

 

Exercice #5
Interpréter une photo de forêt de Cornelia Doerr au moyen de lignes
Technique : feutres noirs d’épaisseurs différentes

Etude des signes plastiques : la ligne

Etude des signes plastiques : la ligne    Etude des signes plastiques : la ligne    Etude des signes plastiques : la ligne

Etude des signes plastiques : la ligne Etude des signes plastiques : la ligne Etude des signes plastiques : la ligne

Etude des signes plastiques : la ligne

Réflexion #5
> Le feutre noir, par son contraste violent, procure un effet graphique efficace et intéressant.
> Les lignes essentielles des arbres se dégagent. On parle de stylisation (représentation simplifiée dans un but décoratif).
> La couleur est, comme la ligne, un signe graphique. La supprimer est un moyen classique de « stylisation », très apprécié, en photographie. 

Etude des signes plastiques : la ligne  Etude des signes plastiques : la ligne

 

Artiste en contre-point

Piet Mondrian et l’abstraction  (première partie) 
La série des arbres

 

Exercice #6
> Observation de l’Arbre rouge de Mondrian (1909), Discuter quelques sources d’inspiration de l’artiste : Van Gogh et Van Dongen.

Etude des signes plastiques : la ligne         Etude des signes plastiques : la ligne  Etude des signes plastiques : la ligne

Réflexion #6
La palette de couleurs de Mondrian s’est affranchie de l’objet 

 

Exercice #7
> Observation de l’Arbre gris de Mondrian(1911) : une étude, l’Arbre gris, l’influence de Braque

Etude des signes plastiques : la ligne  Etude des signes plastiques : la ligne         Etude des signes plastiques : la ligne

Réflexion #7
> Mondrian délaisse les couleurs et leur préfère les nuances d’une seule couleur.
> Il est à la recherche de l’essence des formes de l’objet observé puis peint.

 

Exercice #8
> Réaliser en commun une composition faite de brins de persil
> Disposer les éléments sur une petite table carrée blanche
> Avoir un échange oral sur la composition, en cours de réalisation et après l’exercice
> Photographier le résultat sous plusieurs angles

Etude des signes plastiques : la ligne

Etude des signes plastiques : la ligne  Etude des signes plastiques : la ligne  Etude des signes plastiques : la ligneEtude des signes plastiques : la ligne

L’arrière-plan de cette photo a été supprimé pour mettre en valeur la composition

 

Réflexion #8
> On commence par expérimenter ce que les brins de persil disposés sur la table peuvent produire comme effet(s).
>> La principale nouveauté est la conquête de la 3e dimension : exploitation sculpturale.  
> Quand cette manière de procéder s’épuise, on agit sur le brin en le découpant ou en le déchiquetant : on sépare les tiges des feuilles.
>> En séparant les différentes fibres qui composent la tige, on a la surprise de voir qu’elles s’enroulent sur elle-mêmes : effet découverte
> Ces interventions rendent la plante de plus en plus méconnaissable et la transforment en différents signes graphiques utilisables pour la composition : recherche de stylisation.
> La photographie est une nouvelle intervention sur la composition réalisée.
>> Nous y reviendrons. 

 

MERCI de votre attention à l’art !

see art, be an artist, have a nice day !

Christine

 

_____________________________________________________________

Un mail de Marguerite Humeau !

Ce qui m’enthousiasme

> ou la why-ology de c&b ART – London

J’ai découvert l’oeuvre de Marguerite Humeau.

  

J’ai cherché à mieux connaître Marguerite Humeau et l’ai rencontrée.

J’ai partagé mon coup de coeur pour Marguerite Humeau avec ceux qui m’ont suivie à la Tate Britain.

  

Et j’ai écrit à Marguerite Humeau.

Qui m’a répondu…

 

MERCI Marguerite pour votre réponse qui me touche beaucoup. 

 » Chère Christine

J’ai énormément apprécié discuter avec vous. C’est vraiment rare d’avoir des conversations de cette profondeur. Merci beaucoup aussi pour le lien.

Marguerite »

Ah, le plaisir de découvrir !

see art, be an artist, have a nice day !

Christine

Retour sur l’oeuvre de Marguerite Humeau

A propos de notre visite au musée Tate Britain, jeudi 15 mars

Marguerite Humeau, qui connaît ?

 

Une lumière « de bout du tunnel » et une voix sibylline attirent immanquablement l’amateur d’art
entré au Tate Britain pour y découvrir l’art anglais.

Les quelques personnes qui avaient pris rendez-vous avec moi sur l’escalier de la majestueuse institution
ont découvert une jeune artiste …française (!).

Personne ne connaissait Marguerite Humeau. Et pourtant la jeune femme a un parcours fulgurant : elle a exposé l’automne dernier au Palais de Tokyo, à Paris, et participé à la dixième édition des « Voyages d’hiver », dans les jardins du Palais de Versailles. L’être mythologique, d’une pureté dérangeante, qui accueillait les promeneurs parisiens en dit long sur l’artiste. Il s’agit d’un sphinx (ou d’une sphinge ?)
bien nommé « Riddles »: une femme au corps de lion et dotée d’ailes, qui renaît toujours de ses cendres pour nous poser des énigmes.

Marguerite aime les mystères

Quand Marguerite Humeau se prend de passion pour une question existentielle, elle la scrute, cherche dans les livres ce que les autres en ont dit, élargit le sujet et le soumet à l’aune des sciences les plus diverses en collaborant avec des spécialistes.

Marguerite aime se poser des questions. 

Marguerite tire des connections qui défient les frontières entre sciences exactes et sciences occultes, entre recherches de pointe et récits mythologiques. ECHOES, installation proposée jusqu’au 15 avril à la Tate Britain, fait allusion à la médecine et à la mythologie égyptienne, deux sciences qui s’intéressent à la vie pour en percer les mystères, et reculer – effacer (!) – la limite inéluctable de la mort. Les compositions toujours très épurées, cliniques, de l’artiste, rappellent que la jeune femme à une formation de designer industriel.

Marguerite s’approprie un espace dans lequel elle nous invite à entrer et dans lequel elle établit des liens entre des univers très distants. Une voix sensuelle et triste récite des phrases envoûtantes mais incompréhensibles. De belles formes organiques se déploient dans l’espace…et laissent échapper des viscères dégoulinantes rappelant les pires expériences de laboratoire. Un glouglou d’eau permanent et des longs tuyaux chirurgicaux semblent indiquer que les éléments de ce monde étranges sont en communications. Mais à y bien regarder, tous ne le sont pas.

Marguerite aime les énigmes

Marguerite donne à l’entrée de ce temple baigné d’une lumière jaune, violente et froide, la liste écrite des ingrédients qui composent son oeuvre. Une recette qui rappelle les efforts des alchimistes pour découvrir le secret de la vie éternelle. Une recette qui contient suffisamment d’éléments absurdes pour nous renvoyer à un questionnement personnel sur les grands mystères de l’existence.

J’ai eu le plaisir d’écouter un « talk » avec Marguerite Humeau, puis de bavarder une demi-heure avec elle. Elle m’a confié que son installation ECHOES était née immédiatement après la mort d’une personne qui lui était très chère. J’ai constaté que Marguerite aime cultiver le paradoxe et laisser planer le mystère.
Marguerite est-elle une sphinge ?

 

D’autres artistes font appel à la mythologie. Pour extirper leurs angoisses ? 

Fidèle à ma démarche habituelle, j’ai mis en relation l’artiste phare de cette visite avec d’autres qui puisent comme elle dans les mythologies pour nous transmettre un message plus ou moins sibyllin.

J’ai proposé que nous observions 5 autres oeuvres. Dans une approche très participative, nous avons exprimé les émotions et associations de tous types que chaque oeuvre éveille en nous. Le kaléidoscope d’images et de mots qui suit est à comprendre comme un soutien à la mémoire des participants.

 

Jeu d’associations

En connectant, comme dans un jeu, mots et images, ravivez votre mémoire et retrouvez  les émotions vécues à la Tate Britain et complétées par mes questions et mes informations.

Ce parcours ludique n’est pas inaccessible aux personnes qui n’étaient pas avec nous ce jeudi 15. Mais certainement…plus énigmatique !

>Portraits des artistes. Leurs noms, donnés pêle-mêle. 

   

Marguerite Humeau (1986)
Eduardo Paoluzzi (1924-2005)
Glyn Philpot ((1884-1937)
Francis Bacon (1909-1992)
Anthony Whishaw (1930)
Frederic Leighton (1830-1896)

 

>Les oeuvres
>Les oeuvres inspiratrices 
>Et quelques mots comme amorces pour reconstruire nos observations, réflexions, et recherches d’informations

    

Néoclassiques et cire perdue – Laocoon prévient les Troyens et fâche les dieux – Conversion au catholicisme et homosexualité – Luca Signorelli et la communauté guay – Les Centaures insatiables

    

Une couleur solaire ou venimeuse ?
Dans la recette, de la Rapamicyn, substance empêchant le rejet d’organes
Cléopâtre parlait neuf langues et a choisi la forme de suicide qui garantit la vie éternelle
Ouadjet, déesse cobra, protégeait la Basse-Egypte
Taouret, déesse hippopotame, était garante de la fertilité

   

  

 

 

 

L’état des grandes puissances au sortir de la 2e guerre mondiale ?
Un artiste très présent dans le paysage londonien
Un spectacle choquant
Fascinant Goya noir
Une adolescence très difficile explique-t-elle un peintre de la violence et de la cruauté ?
Oreste matricide poursuivi par les trois Erinyes, créatures infernales avides de justice
Une fascination avouée pour la douleur, le sang et la corrida

 

MERCI de vous intéresser à l’art !

see art – be an artist – have a nice day

Christine

 

_________________________________________________________________________

Invitation

> Marguerite Humeau > Jeudi 15 mars > 14h00 – 15h30 > Tate Britain
> en français

> Marguerite Humeau > Thursday March 22nd > 2pm – 3:30pm > Tate Britain
> in English

Millbank, London SW1P 4RG – Tube station PIMLICO

 

MARGUERITE HUMEAU  is a young French artist I discovered at Tate Britain. 

Marguerite is very talented ! Her installation, called ECHOES, is astonishing and explores fundamental questions.

Nobody can remain indifferent by seeing ECHOES and listening to it. Everyone will start to look for an interpretation of this beautiful and mysterious artwork.

I was so seized that I tried to meet the artist. And I did it ! I talked for half an hour with Marguerite. About her career and her creations.  Indeed a very interesting artist !

My way to introduce artists and their artworks to people is not the usual. Interactivity between participants is important. Come and see !

If you want to join, book by clicking HERE. This event is free of charge. In French (15.3) and English (March 22nd). 

Hope to meet you soon !

see art, be an artist, have a nice day !

Christine

 

_________________________________________________________

Retour de cours | La ligne no 1

 

 

 

Salut les artistes ! 

Laissez-moi vous dire que pour une première approche, vous avez accompli un énorme travail !
Je ne vous ai pas ménagés ! Vous avez réalisé un nombre important d’exercices, sur un rythme très soutenu.
Vous voilà prêts pour entamer un premier travail d’envergure quand nous nous reverrons.

Au programme de la prochaine rencontre InsertYou :

a) Education de l’oeil, exercices d’observation. 
b) Renforcement des notions acquises par l’analyse de quelques oeuvres réalisées par Piet Mondrian. .
c) Travail personnel guidé, exploitation des notions acquises

 

« La découverte du plaisir d’apprendre reste l’acte fondateur
de toute éducation. »
Philippe Meirieu, chercheur en pédagogie

« If you hear a voice within you saying, ‘You are not a painter,’
then by all means paint, boy, and that voice will be silenced.”
Vincent van Gogh, peintre

On a fait quoi ? On a dit quoi ?

On s’est intéressés à la ligne 

Exercice #1
> Exprimer un adjectif au moyen de la ligne 
uniquement. Donner un caractère à une ligne. 

                

Réflexion #1
La ligne est une expression corporelle. Je peux choisir de contrôler son flux, ou de m’abandonner et laisser la ligne s’écouter librement.

Exercice #2 > Donner à comprendre des adjectifs choisis par un dessin linéaire très rapidement réalisé

    

Réflexion #2
En quelques traits, je peux transmettre une information.
Le pictogramme est à la base de l’écriture. La ligne est un langage.

Je préfère dessiner plutôt que parler… ça va plus vite,
et ça laisse moins de place au mensonge.
Le Corbusier.

Exercice #3
> S’approprier un élément graphique dans le dessin d’un autre élève.
> En faire la base d’une composition personnelle, très rapidement exécutée. 

       

Réflexion #3
L’inspiration naît toujours de quelque chose. Les sources d’inspiration sont illimitées. Travailler avec d’autres se révèle souvent inspirant. 

Exercice #5
> Réaliser une ligne qui se recoupe et se referme.
> Réaliser dans chaque plage ainsi née un autre motif linéaire.. 

            

Réflexion #4
Une ligne fermée installe un « objet » sur la feuille de papier. De simples motifs linéaires peuvent amener  le clair-obscur et la 3e dimension. 

Exercice #5
> Partir du mot mer ou montagne, puis utiliser des marqueurs de diverses épaisseurs pour réaliser un paysage. 

Exercice #6
> Ecrire rapidement trois phrases de manière à ce que, répétées, elles remplissent chacune un espace géométrique simple

     

         

        

Réflexion #5
> Tout le monde a une expression graphique libre et personnelle, mais ancrée dans un contexte culturel. C’est notre écriture. 

« Il n’est rien dont le travail et l’exercice ne viennent à bout. »
Plutarque

J’espère que vous avez passé un super week-end !

see art, be an artist, have a nice day !

Amicalement
Christine Burkhard

P.S. What I saw Sunday, at Tate Britain

L’utilisation de la ligne par Bernard Cohen, Tate Britain

 

_________________________________________________________

About our Open House

About our Open House on Thursday March 8th

People visiting c&b ART – London last Thursday discovered a really great art studio, well organised, cosy, and spreading a good atmosphere. Julien : « On se sent à l’aise ici, ça donne envie de créer des choses. » (One feels at ease here, it makes you want to create things.)

Yes, you have a personal graphic expression ! Exercise #1

They were surprised that I encouraged everybody to immediately test my way to teach art. Both groups accepted nicely to follow my guidance and advise and realised in around 10 minutes some surprising exercices. They had lots of fun and got a quick introduction to my great trust in all students: those who didn’t know that each of us has a personal graphic expression (an interesting starting point to develop creativity) went home convinced to have it.

The key to start learning is to believe in one’s own potential!

Elina, a professional figurative painter who I met the previous Saturday at the French Institute was also willing to test my method of introducing students of all levels to the art world. She said : « As a figurative painter I’m enjoying this way to start an art class. Doing things differently to what I usually do in my own studio is inspiring.

Mélanie’s comment summarised the good time we had together. : « C’était super ! »

Grand Opening

 

Dear Friends ! 

WE ARE VERY PROUD TO ANNOUNCE THE OPENING OF OUR WEBSITE !

c&b ART – London is born !

Waiting for you to discover who we are and what we do.

Join us next Thursday, March 8th

OPEN HOUSE and DRINK
from 3pm to 7pm

Please stroll through the pages of our website
to find more information about our
art classes
art exhibitions
art performances