3e partie

Voir également les articles du 12 mars et du 22 mars

Au programme de notre prochaine rencontre InsertYou

Les lignes de construction d’un tableau
Réflexions sur un 2e signe graphique : le motif 
Nouveaux exercices
Travail en réponse à l’oeuvre d’art choisie

Exercice #1
> Débattre sur les notions de stylisation et de style (suite à l’ex sur les arbres linéaires)

Réflexion #1
Observer une photo et en extraire quelques signes graphiques choisis (dans notre cas un seul : la ligne), c’est « styliser » ce qu’on voit. Cet exercice révèle la personnalité de celui qui le pratique, dévoile son « style » de dessinateur. 

On distingue
> le style d’un écrivain

> le style en ameublement (photos : Louis XV (18e) et De Stijl (1917-23)
> le style vestimentaire
Ce sont quelques éléments caractéristiques et récurrents (longueur ou rythme des phrases; forme des pieds des meubles, richesse de la décoration; couleurs dominantes, qualité des tissus…) qui révèlent l’auteur de l’oeuvre, l’époque de fabrication du meuble, le goût ou le groupe d’appartenance d’une personne. 

 

Exercice #2
J’aime / J’aime pas
> Etablir deux listes (j’aime/j’aime pas) de manière très rapide, proche de l’écriture automatique.
> Souligner le « sujet » qui nous inspire le plus pour en faire une oeuvre visuelle ou plastique.
> Nommer ensuite son peintre préféré.

Réflexion #2 
> Les listes sont très différentes d’une personne à l’autre.
> Certains artistes sont plus attirés par les sujets « positifs », d’autres préfèrent travailler les aspects sombres de l’existence. 
> Le Zeitgeist influence beaucoup les artistes. Depuis la Renaissance, la peinture européenne s’est de plus en plus détournée du religieux et  depuis, les divers courants explorent une palette très variée d’émotions ou de concepts. 

Dis-moi ce que tu aimes, je te dirai qui tu es

 

Exercice #3
L’oignon jusqu’à nous faire pleurer
> Sur une grande feuille commune, avec des feutres noirs et des fusains de tailles diverses.
> Dessiner des oignons en ne nous servant que de la ligne comme signe graphique.
> Changer fréquemment de position autour de la table. Nous observons les oignons esquissés par d’autres, les complétons, ou ajoutons d’autres éléments : pelures, morceaux coupés…
< Surveiller l’avancée de la composition.

Réflexion #3
On distingue trois types de lignes. 

> celles qui délimitent les formes des objets (fin d’une surface).
> celles que l’on observe sur la surface (pelure) ou dans l’objet (écailles). 
> celles qui naissent du volume de l’objet et qui sont en réalité des changement de luminosité (coupure dans la chair de l’oignon).

 

Exercice #4

Vous reprendrez bien un peu de persil !

 

> Nous observons une feuille de persil et la dessinons au feutre noir, deux ou trois fois, en très grand, sur une feuille A3. Sans nous soucier des lignes qui s’entrecoupent.
> Nous remplissons quelques plages choisies chacune d’un motif différent inspiré du persil.

 

Réflexion #4
> La réalisation de motifs qui proviennent du même objet crée une unité d’ensemble.
> L’épaisseur des feutres utilisés et la densité des traits donnent du caractère à chaque plage.
> La répétition dun motif ou d’un élément est source à la fois de vie (rythme), et d’équilibre (la ressemblance réconforte)

 

Artiste en contre-point

Matisse et la répétition de motifs stylisés

La desserte rouge, 1908, Musée de l’Ermitage

 

Exercice #5
Choisir deux tableaux très différents réalisés par notre artiste préféré. 

 

Merci de vous intéresser à l’art.

see art – be an artist – have a great day

Christine Burkhard

 

_________________________________________________________________